APPEL À CONTRIBUTIONS
pour le premier numéro de la revue en ligne sur l’Internet.

Nouvelle échéance pour l'envoi des articles :
30 juin 2018

Big data et sciences humaines et sociales :
critique des données massives, critique par les données massives ?



Analyse lexicologique

Recherche basée sur des millions de livres

L'éditorial 2017

De l’ère de la pénurie à la surabondance des données, le big data est sans conteste le défi majeur commun à tous les chercheurs en sciences humaines et sociales. Études Culturmétriques souhaite penser ce bouleversement. Des regards croisés, pour décrypter les enjeux portés par des pratiques scientifiques désormais renouvelées, et mesurer leurs incidences sur notre conception même des SHS. Ce chantier est d’autant plus crucial que ces pratiques résonnent jusque dans notre quotidien : stockage, conservation, exploitation de données massives modifient indéniablement notre environnement physique et social, comme le démontrent certaines innovations dans le domaine managérial ou celui de l’organisation des territoires.

Dans ce nouveau champ d’investigations, Études Culturmétriques souhaite se faire un nom. Un nom nouveau, fondé sur un néologisme, qui à notre sens parle plus au public, surtout francophone, que son prédécesseur « culturomique ». Né en 2009, ce dernier concept s’applique au traitement et à l’étude des données massives. Certes, s’inventer un nom vise à provoquer pour exister et inviter même les plus sceptiques dans le débat. Mais une telle discussion s’avère toujours enrichissante, comme en témoigne le tout récent espace d’échange de la jeune revue Études Digitales . Un nom, cependant, ne suffit pas à marquer sa différence. Nous souhaitons offrir aux lecteurs d’Études Culturmétriques une source d’information de qualité autour de ces problématiques liées aux données massives, en observant tant les transformations des SHS que celles des organisations et des territoires qui sont à l’oeuvre. C’est à ce titre qu’Études Culturmétriques entend être pionnier, grâce au talent de ses auteurs et à l’exigence de ses lecteurs !

Éric Bailblé (directeur de publication, Dr en histoire et en linguistique, enseignant d’histoire et de géographie, Budapest)
Jean-Baptiste Le Corf (rédacteur en chef, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Rennes 2)