Charte éditoriale

Les différents types de contributions

Etudes Culturmétriques favorise le croisement des savoirs pluridisciplinaires par la confrontation entre travaux académiques pour éclairer les mondes professionnels, politiques ou associatifs. Ouverte au débat d’idées, Etudes Culturmétriques fait appel aux propositions spontanées d’auteurs extérieurs à la rédaction. Ceux-ci sont invités à tenir compte de  la charte éditoriale de la revue, qui garantit une mise en ligne rapide. Chaque texte fait l’objet d’une double évaluation.

Tous les contenus publiés ont pour vocation de s’adresser à un lectorat avisé mais non nécessairement spécialiste. Les textes doivent être écrits de façon simple, en évitant le plus possible les termes trop techniques.

La revue est ouverte à des contributions de différents formats :

Articles « académiques » : (35000 à 50000 signes espaces compris, hors bibliographie).Ce format offre un espace pour les revues de littératures scientifiques mêlant histoire, linguistique et Big Data et /ou les études de cas.

  « Débats » : textes et articles d’opinion (10 000 signes : espaces compris, hors bibliographie) collant à l’actualité sociale, politique ou scientifique. Ce format offre un espace à la controverse.  Il permet l’expression d’opinions argumentées sur des questions d’actualité.

  « Essais » : articles (10 000 signes : espaces compris, hors bibliographie) permettant aux chercheurs de développer, en répondant aux exigences d’argumentation et de démonstration propres à la discipline dans laquelle ils s’inscrivent, les résultats d’une recherche ou une réflexion s’inscrivant dans des débats sociétaux et politiques plus larges, renouvelant la compréhension des grands enjeux métropolitains.

  « Terrains » : articles (10 000 signes : espaces compris, hors bibliographie) dont l’objectif est de porter à la connaissance du public, à travers des études de cas, des expérimentations ou des situations remarquables offrant un éclairage original sur les évolutions des Big Datas dans le domaine des Sciences Humaines et notamment en Histoire.

  « Commentaires » : comptes rendus critiques d’un ouvrage (7 000 signes : espaces compris, hors bibliographie). Il s’agit de situer l’ouvrage dans un champ disciplinaire et d’en restituer la thèse générale. On évitera le résumé ou le détail des chapitres. L’objectif de la recension est de rendre compte de l’apport intellectuel d’un livre pour un large public.

  « Entretiens » audio et vidéo qui permettent de résumer de nouvelles méthodologies liées aux problématiques du Big Data avec l’univers complexe des  dites « Digital Humanites ».

Tous les textes d’Etudes Culturmétriques font l’objet d’une double évaluation par les pairs, qui décident de leur publication. Le comité de rédaction peut être amené à demander des compléments, des précisions ou à proposer des reformulations. La rédaction rédige le chapeau d’introduction et se réserve le droit de modifier le titre, avec l’accord de l’auteur.

En cas de proposition extérieure de dossier, les auteurs sont invités à se rapprocher du secrétariat de rédaction ou d’un membre du comité rédaction. Les dossiers sont coordonnés par au moins un membre du comité de rédaction.